Grosdent: « Je préfère prendre l’ascenseur plutôt que de monter les escaliers »

Dimanche, la P2 de Geer n’a rien su faire face à Ougrée. Refroidis dès la première mi-temps, nos joueurs ont tenté de se relever mais se sont finalement sur le score sévère de 6-2. Dur mais logique, pourtant. « On a perdu contre plus fort que nous et on a rien à revendiquer, déclare Mike Grosdent, leader dans la défense. Le premier goal a coupé les bras et les jambes à l’équipe et le deuxième est arrivé trop vite. » Pourtant, l’espoir n’était pas perdu… « Au 3-1 on a recommencé à y croire mais ça n’a pas suffit. Le résultat est lourd mais il faut l’assumer.« 

L’assumer, et surtout s’améliorer pour espérer faire mieux la saison prochaine. Avec un objectif déjà tout préparé. « Il faut qu’on soit champion, affirme Grosdent. Le Tour Final, c’est une loterie. Je préfère prendre l’ascenseur que de monter les escaliers.  Si on retrouve l’esprit groupe que l’on avait l’an passé, ça pourrait passer. » Malgré le départ de Maxime Beauduin, gardien et capitaine de l’équipe, toujours prêt à remonter les bretelles. « Il va manquer au groupe, c’est sûr. C’est un grand vide qu’il nous laisse.« 

Des départs, des arrivées

Des départs, des arrivées… Mais aussi des retours en forme, qui devraient soulager l’équipe d’ici là. Dont celui de Romain Kremer, monté une mi-temps dimanche dernier après plusieurs mois d’absences et auteur d’une prestation de haut vol. « Ça fait plaisir de rejouer, se réjouit-il. J’avais faim de foot. J’étais bien sur le terrain et je ne me suis pas refait mal, c’est le principal. Il manque juste le rythme à récupérer et ça risque de prendre du temps, pour être complètement fit l’an prochain« . Et l’an prochain, Romain pourra compter sur l’arrivée de son ami Yves Devillers, un ancien coéquipier. « On va être comme des gamins dans les vestiaires. Quand il y a une bonne ambiance dans le groupe les résultats suivent, et c’est certain que Yves va y contribuer en plus d’apporter de la qualité dans le noyau.« 

Malgré un échec cuisant au tour final, c’est donc toujours optimistes que les geerois envisagent la saison prochaine. Avec des objectifs toujours plus prometteurs.

Propos recueillis par Nicolas Henkinet – Priscilla Lénaerts