Eva Burlet: « Je ne pensais pas que nous pouvions faire autant de progrès »

Depuis le début de la saison, l’ESFC Geer peut compter sur une troisième équipe « fanion »: ses féminines ! Et en quelques mois, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ascension a été fulgurante. En témoigne d’ailleurs son attaquante phare, Eva Burlet, qui ne cesse d’impressionner.

Comment es-tu arrivée dans l’équipe de Geer ? D’où t’est venue cette envie ?

Je suis arrivée dans l’équipe grâce à ma mère. Justine Ravet, une joueuse de l’équipe est une de ses collègues, a vu que l’on recherchait des joueuses. Quand elle m’a dit de me lancer je n’y ai pas cru. C’est un rêve que j’ai depuis que je suis enfant de jouer au foot, mais je n’avais pas le temps de me consacrer à autre chose. Je suis en train de réaliser un rêve !

Avais-tu déjà joué au football auparavant ? 

Non je n’avais jamais joué au foot avant, à part avec mon cousin, mon père ou des amis dès que j’en avais l’opportunité dans un jardin. Je ne pensais pas pouvoir évoluer dans un club car je pensais qu’il était déjà trop tard malgré mes 17 ans et cela demande aussi beaucoup d’implication de la part de mes parents, malgré cela ils sont toujours derrière moi à me soutenir dans ce projet.

Tu es de loin la meilleure buteuse de l’équipe, qu’est ce que cela t’inspire ?

Je dois avoir inscrit plus ou moins 15 buts déjà. Mais pour le moment, je me concentre plus sur les résultats collectifs que personnels même si je l’avoue pour une attaquante c’est toujours une satisfaction de marquer et de participer à la victoire de l’équipe.

Comment vois-tu, justement, l’évolution de l’équipe ces derniers mois ?

Nous avons beaucoup évolué, je suis très fière de chacune d’entre nous. Je ne pensais pas que nous pouvions faire autant de progrès en si peu de temps. Cette année de préparation est très bénéfique pour nous.  Notre noyau se renforce de plus en plus je pense.

Comment se déroule une semaine d’entraînement chez les filles ?

Nous avons entrainement physique le mardi, cela nous aide beaucoup, face à des équipes débutantes comme nous, cela nous permet parfois de prendre le dessus même s’il y a encore du travail à faire sur ce point. Le jeudi, c’est plus tactique, nous essayons d’appliquer lors des matches les situations que notre entraineur nous fait travailler à l’entrainement et nous le faisons de plus en plus.

Nous avons beaucoup de chance d’avoir Bob comme entraîneur. Il nous aide beaucoup et ça a directement collé entre lui et l’équipe. Personnellement, il m’a beaucoup apporté et sa confiance me permet de m’améliorer. Il n’hésite pas à consacrer de son temps après l’entrainement pour travailler sur des choses propres à chaque joueuse. Malheureusement, il a un grand défaut : il est supporter d’Anderlecht!

Je pense que nous sommes pour le moment sur la bonne voie.

Quelle est ta principale qualité footballistique ? Et au contraire, ton point « faible », celui à travailler ?

Mes points faibles sont ma vitesse et peut-être ma concrétisation devant le goal, les filles me charrient beaucoup là-dessus ! J’essaie de travailler pour m’améliorer. Mon point fort semble être mon contrôle de balle d’après l’entraîneur. Je regarde beaucoup le foot à la télévision donc j’essaie de mettre en pratique ce que je vois, et il y a encore du travail.

Selon toi, quelle est la force de cette équipe ?

Notre esprit d’équipe ! C’est notre plus grande force. Nous nous entendons très bien entre nous, nous faisons beaucoup d’activités en dehors ce qui nous soude encore plus. S’il y a une blessée ou autre, elle vient nous soutenir sur le bord du terrain.

L’an prochain vous allez intégrer officiellement le championnat, comment l’envisages-tu ?

Je serai encore là. Les ambitions de l’équipe sont de gagner un maximum de matches et aller le plus loin possible. Pour ma part, marquer le plus de goals est mon objectif comme pour tout attaquant, mais je pense d’abord à l’équipe et au résultat, le reste passe après.

Le mot de la fin : Nous comptons sur vous et votre soutien pour l’année prochaine et nous allons nous donner à fond pour rendre le club fier !

Propos recueillis par Pauline Marchand – Bruno Philippe

Priscilla Lenaerts